Carnet de route

Ski de rando dans le Wildstrubel (Suisse)

Sortie :  Stage ski de rando du 13/03/2016

Le 04/04/2016 par LEBOURG Philippe

Pour les photos vor ici.

Nous ne sommes finalement que 4 à partir, Christine, Bernard notre guide, Thierry et Philippe. Depuis Chamonix, le 13 au petit matin, nous prenons la route vers la Suisse par le col de Martigny. Nous arrivons sans encombre à LEUKERBAT ( LOECHE LES BAINS), d’où nous prenons la télécabine de Gemmi, unique moyen d’accès pour le Massif du Wildstrubel depuis ce village.

Il fait grand beau. Nous montons tranquillement au beau refuge de LAMMEREN (2502 m) qui sera notre base arrière. Les dernières pentes sont gravies sous une chaleur pénible d’autant que les sacs sont lourds. Nous les allégeons considérablement et continuons notre marche pour aller gravir le STEGHORN (3146 m). Il fait toujours aussi chaud (soif !) mais le sommet est facile d’accès. De retour au refuge, une énorme bière et la charcuterie préparée par Bernard sont les bienvenues. DP : 850 m

Après une bonne nuit, le 14 au matin, il fait toujours grand beau mais froid. Nous enchaînons alors allègrement plusieurs sommets très proches les uns des autres et de quasi même altitude dont le GROSSSTRUBEL (3243 m) et le MITTELGIPFEL. DP 1000 m. Bonne neige à la descente.

Le 15, il fait encore plus froid. L’objectif est le WILDSTRUBEL (3244 m). Au sommet le vent est violent et nous ne nous attardons pas. Descente en belle poudreuse jusqu’à la côte 2900 m. Alléchés par cette belle neige, nous repeautons pour tenter le CHLIS SCNEEHORN (3146 m) mais sous le sommet, le vent fort désagréable nous contraint à trouver des rochers abrités pour nous poser. Retour au refuge après un dernier petit effort nous obligeant à remettre encore les peaux. DP 1000m

Mercredi 16, la nuit a été agitée. Le mauvais temps est arrivé avec un peu de fraîche mais surtout du vent violent. C’est le jour du retour. Nous n’ avons donc prévu qu’ un petit sommet. Après un dépôt des affaires inutiles en contrebas du refuge, nous partons pour le ROTHORN (3103 m). Sur l’arête finale (il nous manque 50 m à faire),  le vent est si violent que nous renonçons. Nous peinons à nous préparer pour la descente. Celle-ci est bien prudente. Nous récupérons les affaires, rechargeons les sacs et nous dirigeons vers la télécabine de Gemmi. Arrivés sur place, silence, rien ne marche. Il n’y a personne ! La gérante de l’hôtel à proximité nous informe alors qu’à cause du vent (+ de 140 km/h en rafales), nous n’avons d’autre choix que de passer la nuit là .Un quinzaine d’autres randonneurs sont dans ce cas. Bonheur !, nous héritons d’une chambre confortable et pouvons enfin nous doucher ! Il faut prévenir les proches de notre déconvenue. Toute l’après-midi, le spectacle du vent jouant avec la neige dans les falaises, bien au chaud derrière les baies vitrées, est impressionnant. Nous passons une bonne nuit. DP 700 m

Jeudi 17, au réveil, la tempête est passée. Le temps est splendide, presque sans vent. Nous sommes prêts bien avant l’heure et à 8 h 00 précises, nous redescendons au village par la toute première benne.

Récupération et chargement de la voiture et en route pour Chamonix, Albertville puis Modane. Merci à Bernard pour l’organisation et à notre club.







CLUB ALPIN FRANCAIS MODANE THABOR
90 RUE DE POLSET
73500  MODANE
Activités du club