Carnet de route

Col des Encombres (épisode n°2)

Le 05/02/2012 par Marcel

Nos encadrants & le reste des anciens (du club) faisant des infidélités à la Maurienne & moi ne pouvant les accompagner, ça va être l’occasion de mettre en pratique mes années d’étude au CAF Modane & voir si j’ai acquis un peu d’autonomie.

 

D’abord demander l’avis de Miss Météo, & du BRA & de Yvan que je croise avant qu’il ne parte. Tout les avis étant favorables. Je vais tenter d’y aller à ce Col des Encombres. Avec moi, Annie, ma mémé car je sais que rien que la forêt magique du départ, ça va lui plaire. Y’aura aussi Aurélia, la jeunette & l’expérimentée Marie No. Ouah, 3 filles rien que pour moi, va falloir assurer ! Mais que se passe t’il, un autre male se présente. On va voir ce qu’on va voir ! Le samedi sous prétexte de skating, un peu de magie noire & le voila renvoyé au lit. Désolé Baptiste mais dans un poulailler faut 1 seul coq & cette fois se sera moi. Pourvu que j’me plante pas devant mes 3 cocottes.

 

Je retrouve le parking de départ sans coup férir, c’est de bon augure. Y fait -19°C, c’est un peu froid. Une trace est bien marquée, c’est un piège ; dans lequel je ne tombe que pour quelques mètres, OUF. Je retrouve bientôt une autre trace, celle à compris à qui elle avait à faire & elle ne cherchera pas nous perdre, au contraire, elle nous mènera jusqu’en haut, pfff, presque trop simple.

 

Le soleil tape, presque trop chaud ! Qu’importe, avec le ciel purement bleu le spectacle est grandiose & en plagiant Mr Gaston REBUFFAT, j’affirme que c’était beau & que le reflet de ce spectacle dans le sourire de mes partenaires était encore plus beau. C’est bête mais c’est comme ça. Tout le temps de la montée j’essaie de nous convaincre que la neige est bonne & qu’elle sera encore bonne à l’heure de la descente. Mais d’abord arriver en haut. C’est plus ou moins dur, c’est plus ou moins long, mais c’est quand même super quand on voit de l’autre coté, le Mont Blanc qu’a l’air d’être à portée de mains. Malgré le temps plus que magnifique, aucune de mes poulettes ne s’est mise en maillot de bains, rien n’est  parfait. Tant pis.

 

Nous voila prêt à redescendre. Un peu de politesse & je demande à MarieNo si elle veut ouvrir la descente, polie à son tour, elle me laisse l’ouverture & fera serre file.  Il va falloir aller voir si la neige de descente est vraiment aussi bonne que je l’ai promis. Angoisse. Si la neige me trahit, je vais passer pour un vulgaire baratineur. Feu, j’y vais, suivi d’Aurélia puis de mémé, MarieNo se laisse distancer pour mieux nous rattraper dans un style, ouahhhh, quand j’serai grand j’veux skier aussi bien. Pas besoin de demander. Les exclamations fusent d’elles mêmes. Trop bonne, Trop bon, Super. On à tous l’impression de savoir skier !! MERCI LA NEIGE.

 

Bientôt Mémé, ne peux s’empêcher de s’y jeter quasiment à chaque virage. Chercherait elle à battre mes vieux records de gamelles ! Sur tout le retour, nous ne rencontrerons que quelques mètres avec un  léger soupçon de croute. L’idée de remonter envahit bien les esprits,…., mais les corps ne sont pas tout à fait d’accord. & nous arriverons encore bien trop vite à la voiture. Les chiffres du jour : Dénivelé 1367M (le porteur du GPS à eu droit à un petit bonus) ; Distance 13KM720 ; Temps 4H53mn.

 

Pourquoi un compte rendus pour une sortie non officielle ? Ben, c’était non seulement la suite de dimanche passé mais aussi le fruit de tant de dévouement de la part des encadrants & autres Saint Bernard(e) du club vis-à-vis du BOULET que j’ai pu être. Que les personnes visées ne soupirent pas trop vite, je leurs souhaite bien sur de belles aventures Beaufortines mais je me souhaite aussi qu’elles reviennent bien vite car j’ai encore tant à apprendre.

 

 : Baptiste, tu dois guérir & aller au boulot demain. Le sort n’était que pour aujourd’hui.

 

Marcel Le coq du jour







CLUB ALPIN FRANCAIS MODANE THABOR
90 RUE DE POLSET
73500  MODANE
Activités du club
Agenda