Carnet de route

31 janvier 2010 - LA PORTEILLE

Le 31/01/2010 par Jean-Philippe ANNEN


Le chef : Yvan Sartori que l’on remercie encore.
Les filles : Annie Genevois(la mémé), Chloé Tardivet et Raphaëlle Zarling
Les garçons : Jean-Philippe Annen, Marcel Beaulaigue, Thierry Fetet, Bernard Pasquier.
Les chiffres :
 Temps de montée 4h00 environ
 Temps de descente : froid et ensoleillé
 Dénivelé : 1235 environ (dépend des appareils de mesure et de leur utilisateur…)

Ce dimanche matin n’était pas comme les autres…il manquait la commission communication (Cathy clouée au fond de son lit) et son fougueux trésorier adjoint (Jean Yves

qui était à son chevet). Alors pour nous consoler, nous avons commencé par boire un café (ou un chocolat) au pied des pistes de Termignon.
Et ce n’est qu’à 9h50 (incroyable non ?) que notre vaillante équipe s’est mise en route.
Après une jolie promenade dans les bois entre les pistes de ski, et Yvan qui a déjanté (ou plus précisément perdu une peau par rupture de sa fixation) et vite réparé avec

un magnifique élastique, nous avons trouvé le beau chemin qui s’élève au milieu des bois. Une pente régulière, des paysages variés et le franchissement du fameux pont

ont agrémenté cette première partie d’ascension forestière. Merci à ceux qui avaient « fait la trace » avant nous.
Puis la magie opère ! Nous sortons de la forêt. Le soleil nous accueille. Les arbres, moins nombreux compensent par leur belle parure de neige. Et c’est à Yvan de nous

tracer un agréable et esthétique parcours dans de belles pentes de neige fraiche.
Nous touchons au but ! Un « collant-pipette » nous double et agace un peu 2 jeunes chiens fous du groupe qui « prennent sa roue », pas longtemps il est vrai….Reste une

belle traversée, et nous voilà de retour à la civilisation en haut des remontées mécaniques de Termignon. Il ne nous reste plus qu’à prendre une bonne onglée en

enlevant les peaux, puis à descendre, sur les pistes et bords de pistes, jusqu’au pied de la station où nous retournons, pour fêter cette belle journée, au bistrot du matin.
Je vous demanderai un peu d’indulgence car remplacer les rédacteurs habituels du récit, n’est pas une mince affaire. De plus la qualité des photos peut aussi laisser à

désirer, autant par l’amateurisme du photographe que par l’appareil (un téléphone) utilisé…mais ce fût une expérience enrichissante.
 







CLUB ALPIN FRANCAIS MODANE THABOR
90 RUE DE POLSET
73500  MODANE
Activités du club
Agenda